Logo belwind
Language: NL | FR | EN

Navigation

Environnement

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter et restez informé de Belwind.

Fonds marins

Câbles 

Compte tenu d’une vitesse de déplacement comprise entre 1 et 3 m par an et d’une profondeur de 1,8 m, Galagan et al. (2005) estiment que les câbles exposés pourraient être remplacés après 6 à 18 ans.

 

Opérations de construction

Lors de la mise en place des fondations gravitaires, méthode étudiée dans le RIE mais non utilisée par Belwind, de grandes quantités de sédiments sont déplacées. La composition des sédiments n’étant pas réellement modifiée dans la zone de concession, la qualité inhérente de l’habitat ne subit donc pas de variations sensibles. On peut par conséquent s’attendre à ce qu’une faune identique revienne peupler la zone pendant la phase d’exploitation ou après le démantèlement de l’activité.

Belwind utilise pour sa part des fondations monopile ou des tubes creux en acier,  enfoncés dans le plancher marin. Pendant les opérations d’enfoncement des piles (2 à 3 heures), les sédiments sont remués mais pas déplacés.

La police fédérale et maritime interdit tout accès au parc aux personnes non autorisées. Cette fermeture de la zone engendre des retombées positives sur les frayères, les zones d’alevinage et de croissance. Vu l’absence de perturbations comme la pêche au chalut,  certaines espèces d’épibenthos peuvent se régénérer.

 

(Source : Évaluation des Impacts Environnementaux Belwind, décembre 2007)